« Vivre dans la dépendance de Jésus Christ

Et le servir fidèlement d’un cœur pur »

« Méditer jour et nuit la Parole de Dieu et veiller dans la prière »

 

Le Carmel au cœur de la ville : la communauté carmélitaine comme une permanence de prière ouverte à tous ceux et celles qui veulent y participer, en particulier messes et offices.

 

Le Carmel ?

  • Au 12e siècle, en Palestine, des ermites en quête de Dieu vivent dans les grottes du Mont Carmel. Ce sont des laïcs, issus des croisés venus de France, Italie ou Angleterre pour reconquérir la Terre Sainte. Ils trouvent au Mont Carmel, des ermites qui vivent dans le souvenir du prophète Elie (cf 1er Livre des Rois 17 s) et une petite chapelle dédiée à la Vierge Marie. En 1209 ils constituent une première communauté de Carmes et demandent au Patriarche de Jérusalem, Albert, de leur écrire leur Règle de Vie. Cette règle est centrée sur la prière et propose de vivre dans la dépendance de Jésus Christ.Votre liste
  • Plus tard, la reconquête de la Terre Sainte par les Sarrasins obligera la petite communauté à quitter la Palestine et à s’implanter en France, grâce à St Louis, et en Europe.
  • Trois grandes figures du Carmel ont marqué son histoire et celle de l’Eglise :
    • sainte Thérèse d’Avila sainte Therese d Avila
    • et saint Jean de la Croix en Espagne au 16e siècle, saint Jean de la Croix
    • sainte Thérèse de Lisieux au 19ème siècle.sainte Therese de Lisieux
  • Le 31 octobre 1863, cinq carmélites, issues du Carmel de Lille, s’installent à Saint-Germain-en-Laye dans le but de fonder un nouveau carmel, sur la demande du curé de la ville.
  • Le 24 octobre 1865, celui-ci est établi dans les fonds Saint-Léger, dans le domaine du marquis de Boufflers. Il est alors nécessaire de construire un monastère à part entière.
  • Le 29 août 1878, les travaux en voie d’achèvement permettent aux carmélites de s’installer dans une ambiance monastique. La chapelle est bénie le même jour par le curé de la paroisse ; le lendemain, la messe est célébrée dans le monastère actuel, érigé sous le titre du Sacré Cœur et de Notre-Dame du Mont Carmel. La chapelle, restée inachevée, est dotée d’une nef en 1968.

La communauté aujourd’hui

  • Aujourd’hui, la petite communauté priante et fraternelle, à la périphérie de Saint Germain est bien insérée dans la ville par de nombreuses relations d’amitié, et dans la vie ecclésiale, par des liens forts avec les prêtres des deux paroisses.Un jardin d’un hectare favorise la prière et la solitude des sœurs, en même temps que l’équilibre et la santé nécessaires à ce genre de vie.
  • L’Eucharistie du dimanche est messe paroissiale tout en restant typiquement carmélitaine.
    Les offices sont ouverts à tous ceux et celles qui veulent y participer.
  • Leur vie est rythmée chaque jour par 2 heures de prière silencieuse et les différentes “Heures” de la liturgie de l’Eglise, le travail pour gagner leur pain et les nécessités et détentes de la vie communautaire simple et fraternelle, tout en préservant un climat de silence et un espace de solitude.Pas d’activités extérieures car la prière est leur apostolat. Elles accueillent avec joie toutes les intentions qui leur sont apportées et tous ceux qui veulent prier avec elles aux intentions de l’Eglise et du monde. Elles accueillent quelques hôtes qui désirent se recueillir et se reposer dans le Seigneur (quelques chambres : 2 ou 3) et une grande salle pour un groupe qui veut passer la journée.
  • Une journée au Carmel : (Avec astérisque, les offices et messe ouverts à tous)
     6 H 20 Oraison
     7 H 35 *Office des Laudes
     8 H 30 *Messe avec Eucharistie
     9 H 30 Travail
    12 H *Office du Milieu du Jour (¼h)
    12 H 15 Repas (Lecture de la Presse pendant le repas)
    14 H Lecture/méditation de la Parole de Dieu
    15 H Travail
    17 H *Office de Vêpres
    17 H30 Oraison
    18 H30 Repas (Lecture)
    19 H30 Détente et échanges
    20 H30 *Offices de Vigiles et Complies sauf 1er jeudi du mois